Naissance d’un ânon : Isidore

Quelle belle surprise en cette belle journée ensoleillé :

la naissance d’un ânon : Isidore

Naissance Isidore

En ce vendredi 22 septembre, même si nous l’attendions avec impatience, nous avons eu l’agréable surprise de découvrir le bébé de Bella.

Enfin, nous le rencontrons!!

A mon arrivée à 9 heures, Isidore était déjà bien vigoureux, en pleine forme et au pie de maman.

Trop mignon, avec cette petite tâche blanche en forme de flocon sur son front ! Le regard curieux il est venu vers moi, non sans crainte. Mais il a vite compris que je souhaitais juste lui donner des câlins.

Bella était en forme aussi après ce moment magique et fière de sa petite boule de poils. Quel moment magique de pouvoir les admirer faire connaissance ensemble.

Cela a été plus compliqué le soir car malgré le beau temps les nuits sont encore fraîches en septembre et il était important que le nouveau venu passe la nuit en intérieur. Il faut savoir qu’il est  indispensable de mettre un tout jeune ânon a l’abri et au chaud pour la nuit. Mais Bella voulait profiter des derniers instants dans le pâturage et l’idée de rentrer à l’intérieur ne lui convenait pas…

Il faut dire que je ne suis pas très autoritaire et que souvent mes ânes ont le dernier mot mais avec un peu de patience et de longues minutes de négociation je suis arrivé à mettre tout le monde au chaud !


Tout sur la naissance d’un ânon !

Quelle est la durée de gestation des ânes ?

Les ânesses sont gestantes pendant environ 11-13 mois. Il existe différentes méthodes pour diagnostiquer une grossesse précoce chez les ânesses, nous vous recommandons donc de consulter votre vétérinaire pour obtenir des conseils.


Les signes de l’ânonnage

Habituellement, la naissance d’un ânon est un processus relativement rapide.

À mesure que la naissance approche, l’ânesse devient de plus en plus solitaire. Les mamelles gonflent et s’affaissent avant de grossir jusqu’au stade où les trayons et la mamelle sont si gonflés que la mamelle est presque impossible à distinguer des trayons. Au cours des 72 dernières heures avant la naissance, le lait commence habituellement à couler.

Au cours des 48 dernières heures, les muscles pelviens se relâchent et les membres postérieurs perdent leur tonus musculaire. Un suintement de colostrum cireux des trayons peut être observé 24-48 heures avant la mise bas. L’ânesse devient généralement agitée, arrête de manger et roule fréquemment pour soulager son inconfort.


L’ânonnage

La mise base d’une ânesse dure environ 40 minutes, des premiers signes jusqu’au moment où le l’ânon est libéré de l’ânesse. Comme la plupart des animaux, les ânes naissent généralement la nuit. La présentation normale est une position de ” plongée ” avec la tête entre les pattes avant.

Dans la plupart des cas, il est préférable de rester à l’écart et de regarder tranquillement, en plus de s’assurer que les narines du poulain sont exemptes de toute membrane ou mucus à la naissance. La plupart des ânesses accouchent allongées, mais si l’ânesse est debout, vous devriez essayer d’attraper le poulain et le tenir près de la vulve pour éviter une rupture précoce du cordon. Le cordon restera naturellement intact jusqu’à ce qu’il y ait un certain mouvement de l’ânesse ou de l’ânon, moment auquel le sang se mettra à circuler normalement.

Si vous avez des doutes pendant le processus de la mise à bas, appelez immédiatement votre vétérinaire.

 


Post-mise bas

Généralement, l’ânesse sèche et nettoie son ânon dans les premières heures, ce qui facilite le processus de création de liens.  Ensuite, l’ânon essaiera de se tenir debout et de téter.

L’ânesse devrait expulser le placenta dans l’heure qui suit. Si aucun progrès n’est fait dans les deux heures, appelez votre vétérinaire.

Vérifiez que les yeux de l’ânon sont ouverts et brillants, et que les gencives sont passées d’une couleur rose foncé à une couleur rose clair. La respiration de l’ânon doit être régulière et à un rythme pouvant atteindre 60 respirations par minute.

â,,Les ânons sont programmés par nature pour rechercher un pis. Les ânesses expérimentées aideront leurs ânons en les encerclant et en les poussant dans la bonne direction, alors que les ânesses qui viennent d’avoir leur premier ânon peuvent ne pas offrir le même degré d’aide. Les ânons devraient consommer 1 à 2 litres de colostrum dans les 12 premières heures de leur vie. Il est très important que l’ânon reçoive le premier lait (ou colostrum) de la jument car il contient des anticorps essentiels. La première tétée devrait avoir lieu dans les 2 à 4 heures suivant la naissance, sinon l’ânesse manquera de réserve et son lait commencera à se détériorer rapidement.

Une injection anti-tétanos peut être administrée et un contrôle de l’ânon doit être effectué par votre vétérinaire le jour suivant.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page