La sève de bouleau : Un allié beauté et detox

 

seve-de-bouleau-bienfaits-lait-anesse-savon

La sève de bouleau est un liquide nourricier du bouleau qui en remontant le tronc permet de nourrir les bourgeons et les feuilles.
Lorsque la nature se réveille au printemps, nous pouvons commencer à extraire le liquide précieux.

 


Un peu d’histoire :

Vous connaissez surement la sève de bouleau que l’on trouve aujourd’hui partout sur les étals : sur les marchés, sur internet, dans les magasins bio mais aussi dans les rayons de certains supermarchés.

Mais cette fameuse sève de bouleau est connue et réputé depuis longtemps.

En effet Pierre-François Percy, chirurgien de la grande armée de Napoléon a constatait que les peuples arctiques ont toujours consommés cet élixir, car elle a de nombreuses vêtues.

A cette époque, ils avaient déjà compris qu’elle été un remède précieux pour les maladies de peau, les rhumatismes, les problèmes de vessie et bien encore d’autres maladies chroniques.

La sève de bouleau à été consommé depuis les temps dans les pays nordiques et les régions humides et froides.

Certaines civilisations ont divinisé cet arbre, et nous allons voir ensemble les bienfaits que peuvent apporter cet arbre.


Tout d’abord voyons la composition :

La sève de bouleau est un liquide riche car on ne dénombre pas moins de 18 composants :

  • Calcium
  • Magnésium
  • Sodium
  • Sélénium
  • Zinc
  • Chrome
  • Silicium organique 100% assimilable
  • Lithium
  • Cuivre
  • Cobalt
  • Manganèse
  • Or
  • Flavonoïde
  • Acides aminés
  • Sucres sous forme de fructose 0,2%
  • Deux hétérosides : le bétuloside et le monotropioside qui créent, par hydrolyse dans notre corps, du salicylate de méthyle qui est de l’aspirine
  • Anti-oxydants
  • Vitamines A, B, B1, B3, B5, B6, B8, B9, B12, C, D3, K1

Nous pouvons même dire que la sève de bouleau se rapproche de par sa composition :

  • Du sang
  • Du lait maternel
  • De l’eau de mer (sans le chlorure de sodium)

Comment se passe la récolte ?

seve-de-bouleau-recolte-savon-naturelLa récolte est très courte. Comme vue plus haut, elle se fait au moment de l’arrivée du printemps, nous avons donc 4 à 6 semaines de récoltes.

Comme le sirop d’érable, la sève est récoltée grâce à de petits drains légèrement enfoncés dans l’arbre. Petit à petit, goutte après goutte, les bidons se remplissent au fil des jours, au gré du temps et surtout au rythme de vie de l’arbre.

Quand elle s’écoule du bouleau, La sève est aussi transparente que de l’eau. D’ailleurs, c’est une eau, à ne pas confondre avec les sèves d’arbre tels que le pin, ou l’érable.

Au fil des jours, elle a tendance à se troubler, juste avant l’éclosion des bourgeons. Elle est alors moins agréable à consommer, il est donc temps de finir la récolte et de laisser l’arbre tranquille.

Il est important de bien refermer le trou qui nous à permis de récolter la sève, afin de permettre à la cicatrisation de bien se faire. Cela permet aussi d’éviter que des petits insectes ou des bactéries puisse s’y loger. En effet, cela pourrait faire mourir notre arbre si précieux.

Et n’oublions pas, il faut savoir apprécier ce que nous offres la nature, mais il faut aussi la respecter !!


Y a-t-il un risque d’épuiser l’arbre ??

Et oui, il faut se poser la question : Si la récolte est bien faite, NON.

En effet, à cette période le bouleau produits plusieurs litres de sève par jour.

Il faut donc rester sur une récolte raisonnable de l’ordre de 2 à 4 litres par jour, le bouleau ne sera pas épuisé.

Nous pouvons comparer cette récolte à une prise de sang 😉.


Les bienfaits pour la peau :

Riche en calcium, fer, cuivre, zinc, chrome, potassium, silicium organique et vitamines, la sève de bouleau est un allié beauté et minceur.

Elle a une action sur la qualité des ongles, des cheveux et de la peau, lui redonnant un coup d’éclat.

On donne à la sève de bouleau de grands pouvoirs de nettoyage de l’organisme, ainsi que des effets sur diverses affections de la peau, dartres, psoriasis, eczéma…

Nous pouvons lire dans les livres de science que la sève de bouleau ne pet que contribuer à la résolution de nombreux problèmes cutanés, en usage interne, en lotion, en savon ou en shampoing. Il a été constater dans de nombreux cas une diminution des pellicules, des démangeaisons et irritations capillaires ainsi qu’une régression de certains psoriasis, suite à l’application d’une lotion élaborée à base de sève de bouleau.


En Conclusion :

C’est donc pour toutes ses vertus que Terre d’ânesse c’est associé avec un producteur local pour vous proposer un savon alliant le lait d’ânesse et la sève de bouleau.

Ils sont apportés à parts égales dans le savon.

Ce mélange nous donne un savon crémeux doux agréable avec une légère odeur de « foret ».

Mais nous vous laissons juger par vous-même, car après tout rien n’est plus précieux que vos retours.

savon-sève-de-bouleau-lait-anesse-psoriasis

Disponible ici


Et surtout : Ceci est un produit unique sur le marché, vous pouvez bien sur trouver des savons au lait d’ânesse, des savons à la sève de bouleau, mais :

 Un savon sève de bouleau+ lait d’ânesse = Il n’existe qu’ici, mais jusque quand ???


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page